Léonard de Vinci

L'inventeur

Autoportrait, vers 1516
© Biblioteca Reale, Turin

Du 25 février au 24 novembre 2019 – Tous les jours de 9 h à 19 h, au Vieil Arsenal

L’exposition installée dans le Vieil Arsenal présente, de manière interactive et ludique, plus d’une centaine de fac-similés de dessins et croquis, ainsi que des modèles reconstitués à partir des dessins originaux de Léonard de Vinci.


Léonard de Vinci est l’une des grandes figures de l’humanité. Il jouit d’une célébrité considérable dans les couches les plus diverses de la population du monde entier. Il passe pour un « génie universel », qualité attribuée, à part lui, seulement à quelques rares personnalités d’une exceptionnelle envergure dans l’histoire de l’homme. Toutefois, si l’on demande au public ce que Léonard a réalisé concrètement, les associations d’idées cessent très rapidement après la mention de la Joconde et de la Cène, alors que, à côté de son œuvre artistique, son travail d’inventeur et de chercheur est d’une richesse et d’une variété inimaginables. L’exposition présente Léonard de Vinci, un inventeur de génie très en avance sur son temps. Aujourd’hui encore [...], toutes ses idées et ses connaissances ne sont pas pleinement comprises ni correctement interprétées.

« Lionardo », appelé « da Vinci », fils illégitime d’un notaire et d’une jeune paysanne, est né le 15 avril 1542 dans le petit village de Vinci, à 50 kilomètres à l’ouest de Florence. A cette époque, l’Italie était devenue le centre d’un nouveau mouvement intellectuel en Europe – la Renaissance.

Les progrès des sciences naturelles et les renouveaux techniques d’alors ont marqué la pensée du jeune Léonard et l’ont fasciné toute sa vie. Il élabore une nouvelle image du monde qu’il conçoit comme une grande machinerie actionnée par les mécanismes de l’entendement.

Dans ce but, Léonard a analysé les phénomènes naturels afin d’avoir accès à la grande machinerie de la nature – la « raison illimitée » – à l’aide des connaissances acquises. L’homme devient la mesure de toutes choses, le centre de toute action et de toute pensée.

Léonard comprend grâce à ses études du vol des oiseaux et de l’anatomie que tout est lié dans la nature de la mécanique. [...] Par ce terme de « nature », Léonard a tout compris : de la technique scénique à l’architecture, des armes aux automates et mécanismes d’horlogerie. Ses inventions, restées à l’époque pour la plupart à l’état de projets, séduisent encore aujourd’hui par leur modernité, que n’ont pas su reconnaître ses contemporains.

L’exposition [...] visualise le monde des idées de Léonard, et les visiteurs doivent pouvoir le « saisir » au sens propre du terme, poser des questions et trouver des réponses. A cette fin, environ 150 articles de l’exposition sont complétés par des bornes interactives permettant aux visiteurs « d’appeler », parmi plus de 8000 images et un grand nombre d’informations, des explications sur les idées et les pensées de ce génie universel, de son école et de son temps. Réalisés spécialement à partir de dessins de Léonard depuis le début du XXe siècle, les nombreux modèles mobiles poursuivent un objectif semblable. Ils englobent des objets d’usage courant comme une bicyclette actionnée par une chaîne à maillons, des machines de guerre d’aspect exotique [...] et même des études incroyablement futuristes d’automobile ou d’instrument à mesurer exactement le temps.

Plus d’une centaine de fac-similés coloriés à la main et produits en édition limitée pour l’exposition permettent une vision en profondeur de la richesse inventive de Léonard qui, grâce à sa vivacité dynamique, n’a en rien perdu de son actualité et de sa fascination [...]

(Extraits de l’Avant-propos du Dr Otto Letze, dans le catalogue de l’exposition Léonard de Vinci. L’inventeur, Fondation Pierre Gianadda, 2002)

Modèle de bicyclette, vers 1493
© FPG

Dessin de bicyclette, vers 1493
© Biblioteca Ambrosiana, Milan

Modèle d'automobile, vers 1493
© FPG

Dessin du fœtus
© Biblioteca Ambrosiana, Milan