Moscou 1957

Retour à Moscou après 60 ans

Après une première exposition au Musée Pouchkine en 2010 et un tour de Russie en 15 étapes, les photographies réalisées par Léonard Gianadda lors du Festival international de la jeunesse à Moscou en 1957 reviennent dans la capitale russe pour le 60e anniversaire du Festival et le centenaire de la Révolution d'octobre.
Lorsque Mme Irina Antonova, directrice du Musée Pouchkine de Moscou découvre, lors du vernissage de l'exposition De Courbet à Picasso, les photographies faites par Léonard Gianadda en 1957 au Festival international de la jeunesse à Moscou, elle est profondément émue. Elle-même a participé au Festival et elle retrouve, dans les œuvres présentées, tout ce que cet événement a représenté pour son pays, alors en pleine période de dégel. Elle témoigne : « Je me souviens très bien de l’atmosphère et je l’ai retrouvée dans ces images. J’aime la sincérité de l’auteur et son regard ouvert, sans préjugé. Cet événement a été très audacieux, le climat politique était en train de changer. Le festival marque une étape importante pour notre pays. Léonard ne savait pas ce qui se passait, mais il a très bien senti ce qui se dégageait de ces journées. C’est un témoignage direct et très appréciable. » (Le Nouvelliste, 3 février 2010)
Un étrange sentiment envahit Léonard Gianadda lorsqu’il se découvre en jeune photoreporter sur les immenses affiches qui recouvrent les façades du Musée Pouchkine ! Des décennies se sont écoulées depuis cette journée ensoleillée d’août, où il arpentait la place Rouge en quête d’aventure et de rencontres : « Ce qui se passe ici, avoue-t-il, c’est un des plus grands moments de ma vie. » Alors que, heureux, Léonard pensait que désormais tout était dit : « La boucle est bouclée ! », les choses ne se sont pas arrêtées là. Après l'exposition au Musée Pouchkine, du 26 janvier au 14 mars 2010, les photographies du Festival ont attrapé le virus du voyage.
Elles ont été montrées à :

 – Toula (16 mai-16 juin 2010),

 – Kalouga (15 octobre-14 novembre 2010),

 – Joukov (7 janvier-mars 2011 et été 2012),

 – Kemerovo (1er octobre-12 décembre 2013),

 – Prokopievsk (10 février-20 mars 2014),

 – Tomsk (29 mai-30 juin 2014),

 – Novossibirsk (23 juillet-décembre 2014),

 – Krasnoyarsk (27 janvier-27 avril 2015),

 – Yakoutsk (10 juin-10 août 2015),

 – Irkoutsk (30 octobre-13 décembre 2015),

 – Elabouga (6 juin-26 juin 2016),

 – Kazan (5 février-mai 2017),

 – Tchistopol (mai-juillet 2017).
Le grand retour à Moscou a lieu, du 14 août au 2 octobre 2017. Une belle manière pour le Musée panrusse des arts décoratifs et populaires de fêter les 60 ans du Festival international de la jeunesse et des étudiants… et de placer cet événement dans le cadre des 100 ans de la Révolution russe d'octobre. Présent au vernissage, l'auteur fera, en compagnie du public, un formidable retour sur le passé.
Présent au vernissage, l’auteur a accompli, en compagnie d’un nombreux public captivé, un formidable retour sur le passé. Juste retour des choses, L’Illustré a envoyé Christian Rappaz (textes) et Blaise Kormann (photos) pour couvrir l’événement. Il en résulte un important reportage tout en finesse et en émotions fortes qui suit Léonard Gianadda dans les principaux lieux visités en 1957. La mise en parallèle des photos de 1957 et de 2017 est renversante et nous donne à voir le chemin parcouru depuis par les uns et les autres. Léonard dit simplement : « La Russie a changé ma vie. » En huit belles pages illustrées, on le comprend. Enfin.

Emission Koultoura (Culture), du 15 août 2017

O. Averianova, I. Antonova, L. Gianadda, M. Kostaki, Musée Pouchkine, 2010
© Jean-Henry Papilloud

Face-à-face de L. Gianadda avec l'affiche de ses photographies, Musée Pouchkine, 2010
© Jean-Henry Papilloud

Exposition à Kemerovo, 2013
© Archives FPG