Gustave Caillebotte

Impressionniste et moderne

Arbre en fleurs, 1882, huile sur toile
Musée d'Orsay, Paris
Photo © Musée d'Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

La Fondation Pierre Gianadda consacre sa grande exposition d’été au peintre trop mal connu, Gustave Caillebotte (1848-1894). Organisée avec Daniel Marchesseau, conservateur général honoraire du Patrimoine, elle clôt le cycle consacré à l’impressionnisme commencé à Martigny en 1993 sous la direction du professeur Ronald Pickvance (1930-2017) avec Edgar Degas.
Le Pass sanitaire est obligatoire. Merci de le présenter avec une pièce d’identité à l’entrée.

Du 18 juin au 21 novembre 2021 – Tous les jours de 9 h à 19 h, exposition principale

Cet hommage à Gustave Caillebotte, en forme de rétrospective, réunit quelque 90 toiles peintes entre 1870 et 1894 : un ensemble rare révélé au public grâce aux prêts essentiels consentis par plusieurs musée européens : le Musée d’Orsay, Paris, le Musée Marmottan Monet, Paris, le Musée des Beaux-Arts, Rennes, le Musée des Beaux-Arts, Rouen, le Petit Palais, Genève, la Fondation de l’Hermitage, Lausanne, le Musée Van Gogh, Amsterdam, et le Museum Barberini, Potsdam ainsi que d’importantes collections privées européennes. Cette sélection souligne l’audace et la dualité picturale de l’impressionniste parisien le plus secret, disparu prématurément à l’âge de 45 ans en laissant un corpus d’œuvres de moins de cinq cents toiles.
Avec le soutien de


Les raboteurs de parquet, 1875, huile sur toile
Musée d'Orsay, Paris
Photo © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

La leçon de piano, vers 1889, huile sur toile
Musée Marmottan Monet, Paris
© Christian Baraja

Le pont de l'Europe, 1876, huile sur toile
Association des Amis du Petit Palais, Genève
© Rheinisches Bildarchiv Köln, Michel Albers