Vieil Arsenal



Informations pratiques
Dans les jardins de la Fondation
Ouvert de mars à novembre
9h-19h (juin à novembre)
10h-18h (mars à juin)
Au mois de mai 1996 a lieu l’inauguration du Vieil Arsenal, entièrement restauré. Construit par le grand-père de Léonard, Baptiste Gianadda, pendant la Seconde Guerre mondiale, ce bâtiment militaire qui jouxte le parc de la Fondation est devenu propriété de la Commune de Martigny en 1993 (Sculptures en lumière, 2014, pp. 14-15). La Ville l’a mis à la disposition de la Fondation pour qu’elle puisse compléter ses activités culturelles. Rénové et équipé pour pouvoir y accueillir diverses manifestations, il ouvre officiellement ses portes au public au mois de mai.
Il faut toutefois attendre la saison estivale suivante pour que ces nouveaux espaces accueillent une première exposition, Charlie Chaplin. La manifestation inaugure une collaboration appelée à se poursuivre avec la Médiathèque Valais – Martigny et son directeur, Jean-Henry Papilloud. L’exposition est complétée par un deuxième volet durant l’été 1998, avec les photographies de Charlie Chaplin réalisées par le photographe vaudois Yves Debraine, un ami de l’époque des photoreportages. Par ailleurs, les projections en plein air, dans le parc de la Fondation, de The Kid, La ruée vers l’or, Les lumières de la ville, et Les temps modernes, obtiennent un grand succès.
Par la suite, plusieurs expositions temporaires sont présentées. Certaines sont en parallèle à l’exposition principale (Picasso vu par David Douglas Duncan), d’autres traitent de thématiques locales (Terre des hommes en 1998, L’épopée des barrages en 1999, Bonaparte, Le passage des Alpes en 2000, Au fil du temps en 2001.
L’espace permet aussi la mise en valeur des artistes régionaux, tels André Kuenzi, Regard d’un critique en 1997, Olivier Saudan en 2008, Gottfried Tritten en 2009, Suzanne Auber en 2010, Francine Simonin, en 2011, André Raboud et Pierre Zufferey en 2012, Emilienne Farny en 2013, Jean-Claude Hesselbarth en 2014.
Des manifestations sont organisées, comme les 18 éditions du Salon de la porcelaine (de la 4e édition en 1996 à la 21e en 2013), les 75 ans de la maison Buser de Martigny en 2002.
De 2002 à 2014, la remarquable exposition, Léonard de Vinci, l'inventeur, occupe les cimaises du Vieil Arsenal. Manuscrits, croquis, dessins et, surtout, de nombreuses reconstitutions de maquettes documentent le travail du génial inventeur dans les domaines suivants : mécanique, machines volantes, chronométrie, mathématiques et géométrie, eau, ponts et canaux, architecture et fortifications, ingénierie militaire, anatomie...
Depuis 2015, une exposition, alliant photographies, affiches, journaux, films et enregistrements sonores, raconte, sur les trois étages du bâtiment construit par Baptiste Gianadda, les trois étapes de la vie de son petit-fils, Léonard : la formation ou la photographie, la Fondation ou l’art à la portée de tous et le partage ou les œuvres sociales.
Vieil Arsenal, juin 2017
© Jean-Henry Papilloud

Vieil Arsenal, juin 2017
© Jean-Henry Papilloud