Henri Cartier-Bresson et la Fondation Pierre Gianadda

Collection Szafran

Derrière la gare Saint-Lazare, place de l'Europe, Paris, 1932 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos. Collection Szafran, Fondation Pierre Gianadda

Alberto Giacometti installant son exposition, Galerie Maeght, Paris, mai 1961 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos. Collection Szafran, Fondation Pierre Gianadda
En collaboration avec la Fondation Henri Cartier-Bresson, Paris

Du 10 juin au 20 novembre 2022 – Tous les jours de 9h00 à 18h00

Organisée avec la collaboration de la Fondation Henri Cartier-Bresson, l’exposition met en valeur des œuvres majeures de l’un des plus grands photographes du XXe siècle. Les images ont été choisies parmi les nombreux clichés de voyages et les portraits d’artistes issus de la Collection Szafran de la Fondation Pierre Gianadda : pérégrinations des années 1930, regards sur la France, voyages en Inde et au Mexique, face-à-face avec Pierre Bonnard, Henri Matisse, Alberto Giacometti, et tant d’autres.
L’exposition rappelle aussi les liens étroits noués entre Henri Cartier-Bresson et Léonard Gianadda.

Les photographies d’Henri Cartier-Bresson offertes par Sam, Lilette et Sébastien à la Fondation Pierre Gianadda constituent un ensemble exceptionnel à plus d’un titre. Elles sont représentatives de l’œuvre d’un des plus grands photographes du XXe siècle, d’une part, et, d’autre part, racontent à leur manière l’amitié profonde qui a uni Henri Cartier-Bresson et Sam Szafran pendant plus de trente ans.
Le célèbre photographe a rencontré le jeune peintre en 1972, lors d’une exposition dédiée à l’art contemporain à Paris. Délaissant peu à peu son Leica au profit des crayons, Henri demande à Sam d’être son professeur de dessin. S’ensuivent de fréquents échanges et rencontres entre eux et avec leurs familles. Régulièrement, Henri Cartier-Bresson offre à son « ami intense » Sam Szafran des tirages choisis avec attention.
La plupart des 226 photographies ainsi données sont dédicacées et témoignent d’une affection et admiration mutuelles. Après le décès du photographe, en 2004, la famille Szafran décide d’offrir l’ensemble à Léonard et à la Fondation Pierre Gianadda, en témoignage de l’amitié qui les ont réunis.

L’exposition Cartier-Bresson se poursuit dans la Galerie du Foyer de la Fondation, avec des photographies plus intimes. Sous forme de portraits, elles racontent les amitiés partagées par Henri Cartier-Bresson et Sam Szafran. Une autre facette de cette collection unique.

Commissariat : Jean-Henry Papilloud et Sophia Cantinotti (Fondation Pierre Gianadda)
Pierre Leyrat et Aude Raimbault (Fondation Henri Cartier-Bresson)
Catalogue : Le corpus des photographies présentées dans l’exposition est accompagné par les textes de Léonard Gianadda ; Pierre Leyrat, Aude Raimbault, François Hébel de la Fondation Henri Cartier-Bresson ; Anne Bertrand ; Daniel Marchesseau ; Jean Clair ; Jean-Henry Papilloud et Sophia Cantinotti. Un chapitre est consacré aux relations amicales entretenues pendant quinze ans entre Henri Cartier-Bresson, Sam Szafran et la Fondation Pierre Gianadda. Une sélection de cartes postales écrites par Henri et adressées à Sam, les notices détaillées de l’ensemble des photographies de la Collection Szafran, ainsi qu’une biographie, bibliographie et liste d’expositions concernant Henri Cartier-Bresson complètent le volume. 236 pages, CHF 35.–, € 35.–


Hyères, France, 1932 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos. Collection Szafran, Fondation Pierre Gianadda

Henri Matisse, Villa « Le Rêve », Vence, France, 1944 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos. Collection Szafran, Fondation Pierre Gianadda

Épire, Grèce, 1961 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos. Collection Szafran, Fondation Pierre Gianadda

Bruxelles, 1932 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos. Collection Szafran, Fondation Pierre Gianadda